Asters, échinacées, graminées et eupatoires

Aster novae-angliae ‘Rubinschatz’

Les occasions de prendre des fleurs en photo sont beaucoup plus nombreuses au printemps qu’à l’automne. Cette année j’ai donc décidé de prendre mon courage a deux mains et de planter trois massifs de vivaces à floraison automnale !

Mon choix s’est porté sur trois familles de fleurs et sur quelques graminées. La première famille représentée est celle des échinacées. C’est une de mes fleurs préférées : je les trouve magnifiques, elles attirent les papillons et les insectes pollinisateurs et elles fleurissent de juillet à octobre ! J’ai acheté les plants par correspondance au Jardin d’Adoué, qui propose un grand choix de vivaces de qualité exceptionnelle.

Graminées, échinacées, asters et eupatoires

Dans le premier massif, je les ai associées à des asters et à des graminées en provenance de l’incontournable Jardin du Morvan. Cette pépinière est spécialisée dans les plantes vivaces rustiques et cela se voit : les plants sont d’une vigueur incomparable.

Voici le détail des plantes du premier massif avec ses quatre échinacées, ses deux graminées et ses deux asters (dont l’aster ‘Rubinschatz’, photographié en début d’article).

1 – Echinacea purpurea ‘Sundown’
2 – Echinacea purpurea ‘Sunset’
3 – Aster novae-angliae ‘Alma Pötschke’
4 – Miscanthus gracillimus
5 – Aster novae-angliae ‘Rubinschatz’
6 – Echinacea purpurea ‘Sunrise’
7 – Echinacea ‘Harvest Moon’
8 – Eragrostis spectabilis

Le deuxième massif fait la part belle aux eupatoires, de magnifiques plantes qui atteignent facilement 1,50 m de hauteur et qui attirent aussi une multitude d’insectes à une saison ou la nourriture commence à se faire rare.

Celle photographiée ci-dessous est la magnifique Eupatorium maculatum ‘Riesenschirm’ de Thierry Denis tandis que celles plantées cette année viennent du Jardin d’Adoué.

Eupatoire maculée 'Riesenschirm' (Eupatorium maculatum 'Riesenschirm')

A leurs côtés, un aster, deux graminées et trois échinacées (dont les deux espèces sauvages Echinacea pallida et Echinacea Purpurea). J’ai aussi ajouté à la composition quelques pieds de verveine de Buenos-Aires (qui devrait se ressemer toute seule) et un joli perovskia.

1 – Eragrostis trichodes ‘Summer strain’
2 – Echinacea pallida
3 – Eupatorium maculatum ‘Atropurpureum’
4 – Eupatorium Purpureum
5 – Eupatorium maculatum ‘Glutball’
6 – Verbena bonariensis
7 – Aster macrophyllus ‘Twilight’
8 – Echinacea Purpurea
9 – Pennisetum alopecuroides ‘Hamlen’
10 – Echinacea purpurea ‘Fatal attraction’
11 – Perovskia abrotanoides ‘Little spire’

Massif vivaces à floraison automnale
Bordure vivaces automne : asters, graminées, echinacées, eupatoires.

Le dernier massif est construit autour d’une superbe graminée : Miscanthus sinensis ‘Silberfeder’ (en photo ci-dessous), d’une autre graminée et du trio de plantes utilisé dans les autres massifs.

Miscanthus sinensis 'Silberfeder'

Parmis celles-ci, la seule espèce d’échinacée sauvage à fleur jaune (Echinacea paradoxa) et l’étonnant Echinacea purpurea ‘Green Envy’ aux pétales verts qui se teintent de rose au fur et à mesure que la fleur viellit.

1 – Echinacea paradoxa
2 – Eupatorium cannabinum ‘Flore pleno’
3 – Aster cordifolius ‘Little carlow’
4 – Miscanthus sinensis ‘Silberfeder’
5 – Echinacea purpurea ‘Green Envy’
6 – Panicum virgatum ‘Hanse herms’
7 – Perovskia abrotanoides ‘Little spire’
8 – Aster ageratoides ‘Asran’

Voilà, tout est planté mais je ne sais pas encore ce que ça va donner une fois que les plantes seront adultes : c’est la première fois que j’essaie de faire un massif…  J’espère que l’année prochaine il y aura plein de fleurs et d’insectes à photographier !

Pour information, le diamètre des photos sur les plans est proportionnel à la taille adulte (exemple : 1 m pour le miscanthus et 50 cm pour l’aster ‘Little carlow’) tandis que le nombre écrit dessus donne la hauteur de la plante (2,5 m pour le miscanthus et 80 cm pour l’aster).

4 commentaire(s)
  • Nicolas
    Posté à 21:01h, 13 août Répondre

    Bonjour, bravo pour votre magnifique site et vos slendides photos. Je suis en train de constituer (dans ma tête pour l’instant) des plans pour créer chez moi un jardin favorable aux papillons, notamment par la plantation d’un certain nombre de vivaces dont je vois qu’elles sont désormais aussi chez vous. Une petite question : avez-vous une photo récente de vos plantations pour voir la manière dont tout ça a évolué depuis l’année dernière ? Je serais très intéressé ! Et en substance, si vous avez des commentaires sur l’intérêt mellifère que ces plantes ont pu révéler, leur croissance, leur santé, leur beauté… je serai aussi ravi ! Merci !

  • François Berraldacci
    Posté à 21:04h, 22 septembre Répondre

    Bonjour Nicolas,
    Merci pour votre commentaire !
    Je vais essayer de faire un article qui montre un peu l’évolution des plantations. Toutes les plantes ont repris sauf l’Echinacea paradoxa.
    En ce qui concerne les insectes, les échinacées attirent vraiment les papillons, bourdons et cétoines. Les asters attirent plutôt les abeilles et autres hyménoptères. Les eupatoires sont quant à elles visitées par certains papillons, les bourdons et les abeilles.

  • Sylvaine Mouginot
    Posté à 21:03h, 21 juin Répondre

    Bonjour
    Bravo pour votre très beau blog
    Prévoyez vous de faire d’autres posts?
    La distance mentionnée à l’extérieur mentionne certainement la longueur du massif ou pas du tout?
    Oui,le Jardin du Morvan est incontournable!
    Au plaisir de vous lire!

  • François Berraldacci
    Posté à 21:06h, 22 juin Répondre

    Bonjour Sylvaine,
    Merci pour votre message ! Les distances écrites en noir correspondent effectivement à la largeur (1,2 m) et à la longueur des massifs (3 ou 4 m).

Ajouter un commentaire